Appartement Marinella

Nice, France
2022

Au Cap de Nice, face à la mer, l’appartement Marinella est un lieu où toute la douceur du sud se révèle en mêlant des matériaux nobles et naturels tels que le raphia, le bois de palmier et la pierre de Bourgogne à un mobilier d’exception, soigneusement choisi. L’appartement de 70 m², baigné de lumière, s’habille d’un sol à cabochons en pierre de Bourgogne, que l’on retrouve dans tout l’appartement. Un vaste salon/salle à manger est marqué par la présence du bois de palmier, rappelant les arts décoratifs français de la première moitié du XXème siècle, auxquels les propriétaires sont très attachés. La salle de bain aux sonorités italiennes est en marbre Cipollino, rappelant les origines de la ville niçoise. Ce marbre qui se fait rare était utilisé par les Romains pour leurs plus beaux temples. La vasque en marbre de carrare XVIIIème et le miroir vénitien XVIIème la surplombant viennent sublimer cet esprit italien. Deux portes toute hauteur à pivots dissimulées dans les boiseries de la cuisine mènent aux chambres habillées de raphia, rappelant la dolce vita de la Côte d’Azur des années 1950. Le choix du mobilier est un mélange qui oscille entre les arts décoratifs du début du XXème siècle, et quelques touches des reliques des grands siècles : appliques sirènes de George Jouve, fauteuils de Charlotte Perriand, assises de Carlo Bugatti…

Appartement Marinella

Nice, France
2022

Au Cap de Nice, face à la mer, l’appartement Marinella est un lieu où toute la douceur du sud se révèle en mêlant des matériaux nobles et naturels tels que le raphia, le bois de palmier et la pierre de Bourgogne à un mobilier d’exception, soigneusement choisi. L’appartement de 70 m², baigné de lumière, s’habille d’un sol à cabochons en pierre de Bourgogne, que l’on retrouve dans tout l’appartement. Un vaste salon/salle à manger est marqué par la présence du bois de palmier, rappelant les arts décoratifs français de la première moitié du XXème siècle, auxquels les propriétaires sont très attachés. La salle de bain aux sonorités italiennes est en marbre Cipollino, rappelant les origines de la ville niçoise. Ce marbre qui se fait rare était utilisé par les Romains pour leurs plus beaux temples. La vasque en marbre de carrare XVIIIème et le miroir vénitien XVIIème la surplombant viennent sublimer cet esprit italien. Deux portes toute hauteur à pivots dissimulées dans les boiseries de la cuisine mènent aux chambres habillées de raphia, rappelant la dolce vita de la Côte d’Azur des années 1950. Le choix du mobilier est un mélange qui oscille entre les arts décoratifs du début du XXème siècle, et quelques touches des reliques des grands siècles : appliques sirènes de George Jouve, fauteuils de Charlotte Perriand, assises de Carlo Bugatti…
Panier